Contribution: chers marabouts politiciens des médiats, prenez l’exemple de Cheikh Béthio Thioune.

Cheikh Béthio était un intellectuel, administrateur civil de classe exceptionnel. Il était promu à un bel avenir dans l’Administration sénégalaise. Mais tout cela ne signifiait rien pour lui. Il n’avait qu’un seul objectif, qu’une seule ambition de devenir un talibé, mouride sadikh. Il aura tout sacrifié, tout échangé contre le grade de talibé.

On ne l’a jamais aperçu sur un plateau parler autre chose que Serigne Saliou. Les rares fois qu’il a parlé politique c’était pour célébrer ceux qui étaient proches ou qui avaient rendu une visite de courtoisie à son guide. A l’arrivée, beaucoup de hautes autorités voulait être comme Cheikh Béthio mais lui ne voulait pas être comme eux. De mémoire de sénégalais, on n’a jamais vu ou entendu un guide acheter annuellement des milliers de bœufs uniquement destinés à la consommation.

A la fin de sa mission, son fils, mon ami d’enfance, camarade de classe à la 6éme B2 du Lycée Gaston Berger de Kaolack reprit le beau flambeau allumé par son illustre père. Avant-hier, il remettait 50 millions à notre bien aimé chekh Mountkha boroom Mbég mi, comme pour montrer à nouveau la voix.

Je donne cet exemple pour dire à nos chers marabouts politiciens qui se disputent les plateaux de télé pour défendre des politiciens qu’il y’a une bien meilleure voix. Comme le disait Serigne Cheikh Maty Ley “Le débat, c’est entre la natte de prière et le chapelet et non au niveau des micros de la presse » Jere jef Serigne bi. Cette phrase nous prouve qu’il y’a encore des raisons d’être fiers.

J’en parle parce qu’a chaque fois que vous passez dans les plateaux de télé, une pluie d’insultes s’abat sur vous et c’est nous avons choisi de devenir vos talibés qui en souffrons. Heureusement que nous sommes des talibés de Boroom Touba, Seydi Hadj Malick, Bay Lay, Cheikh Al Islam, Boroom Ndiassane, Ayez pitié de nous. Si votre engagement politique est pour participer au partage du gâteau, sachez que vos illustres grands – pères vous ont offert sur un plateau de diamant le plus délicieux des gâteaux. En s’inspirant de Cheikh Béthio un exemple que vous avez vu de vos propres yeux, vous pouvez obtenir plus que ce que vous cherchez.

Je voudrai, à priori, m’excuser pieusement et religieusement si mon propos, par mégarde, viole la sacralité de l’immense respect que je vous dois. Si j’ai osé élever ma petite voie, c’est parce que je relève la tête de joie et de fierté ou je me cache de honte et de consternation à chaque fois qu’on dise de bonnes ou de mauvaises choses vous concernant. Nous sommes cette écrasante majorité de la population du Sénégal, essentiellement composé des talibés, de Seydi Hadj Malick, de Limamou Lahi, de Boroom Ndiassane, de Cheikhoul Khadim, de Cheikh Al Islam, de Serigne Thianaba, de Médina Gounass etc.

Personnellement, j’ai choisi de devenir un talibé mouride, ayant pour référence Cheikhoul Khadim. Or, c’est vous-même qui nous l’apprenez. Borom Touba déclarait » : « Moi Ahmadou Bamba, j’ai honte de franchir un pas, sous l’œil témoin des anges, pour me diriger vers une royauté autre que celle de Dieu. Il aurait ajouté selon toujours vous nos marabouts : « et puis un saint trouvé dans la cour d’un roi (élu) est comme une mouche sur des excréments »

J’ai appris de mon guide, El Hadji Bassirou Seck qui écrivait : « Serigne moom xol ba ak xel ma buy xool leneen, ludul Yàlla waat naa ni daf ko gétén ». Or, nous sommes de plus en plus choqués et meurtris d’entendre les multiples commentaires que soulèvent certaines de vos déclarations. Le fait de vous voir défendre des politiciens qui sont négativement étiquetés au Sénégal nous couvre de honte.

Au lieu de défendre et de nous vendre l’image de nos illustres références qui se trouvent être vos dignes et grands – pères, vous vous mettez à défendre Macky, Pape Diop, Sonko, Karim et autres. Pourquoi donner l’impression de roder d’un gâteau prêt ou en chantier alors que vos grands- pères vous ont offert sur un plateau de diamant, le plus éternel et le plus délicieux des gâteaux. Vous n’avez pas besoin de vous ranger derrière ces politiciens

Eux, ils passent alors que les noms de Mbacké, Sy et autres resteront pour l’éternité et constitueront d’intarissables trésors. Seul le Sénégal doit rester votre parti politique et nos khalifs vos leaders.  

En lisant chaque matin la presse surtout, celle en ligne, nous sommes profondément choqués du fait que certains parmi vous s’affichent au milieu des politiques, se prononcent sur des sujets de moindre importance pour les sénégalais, critiquent certains leaders politiques, caressent d’autres dans le sens du poil uniquement pour se consolider sa position ou pour se positionner. 

On n’a jamais vu un politicien qui aspire devenir un marabout. Pourtant, ces derniers sont aussi devant des millions de sénégalais dont ces politiciens eux même. Tous les dignes compagnons que Khadimoul Khadim avaient élevés au grade de Cheikh vivaient à côte des chefs. Un vieux disait « ces chefs voulaient être comme les Cheikhs mais les Cheikhs ne voulaient pas être comme les chefs »

Beaucoup de marabouts s’emportent, menacent ou dénigrent les autorités qui ne viennent pas à leur gamou ou magal. Que peuvent apporter ces politiciens à ces événements si ce n’est peut être de l’argent, ce satanique maître de nos temps qui fait et défait les relations humaines, avilissent les vertus, désarticule les rapports sociaux, se substitue aux valeurs, déshumanise aux yeux des gens les meilleures personnes et met au pas de valeureuses personnes.

Consacrez vos efforts et votre temps à vivifier la tarbiya pour contribuer à restaurer les valeurs indispensables au nouveau type de sénégalais qui participera à bâtir un Sénégal meilleur.

                         Falilou Cissé, conseiller en développement communautaire

                                           Tel 00223 94 20 66 87 email faliluc@gmail.com

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: