La Tunisie ferme ses écoles après une augmentation des cas de Covid-19

À partir de dimanche et jusqu’au 30 avril, les autorités tunisiennes ont décidé de fermer les écoles primaires, secondaires ainsi que les universités en raison de la hausse des cas de Covid-19. La circulation des transports en commun et des voitures est interdite à partir de 19 h.PUBLICITÉ

En raison d’une augmentation des cas de coronavirus, la Tunisie a décidé de renforcer ses restrictions. Dès dimanche 18 avril, les écoles primaires, secondaires, ainsi que les universités, ont été fermées.

La décision a été prise lors d’une réunion, samedi, au siège du gouvernement, la porte-parole du ministère de la Santé, Nissaf Ben Alia, qualifiant la situation sanitaire du pays de “très dangereuse”.

La fermeture des écoles concerne “l’enseignement élémentaire, secondaire et les universités” et s’appliquera du 18 au 30 avril, a déclaré lors d’une conférence de presse la porte-parole du gouvernement, Hasna Ben Slimane. Elle a précisé que les universités fourniraient des cours en ligne aux étudiants pendant cette période.

Les autorités ont également décidé l’interdiction, pour les voitures et les transports en commun, de circuler entre 19 h et 5 h, “sauf en cas d’urgence”, a ajouté Mme Ben Slimane.

Les lits de réanimation étant occupés à 80 %

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaineJe m’abonne

Ces décisions interviennent alors que la Tunisie observe une nette augmentation du nombre de décès liés au coronavirus depuis le début du mois, passant à plusieurs dizaines de nouveaux morts chaque jour (et à plus d’un millier de nouveaux cas quotidiens).

Au total, le pays de 12 millions d’habitants a officiellement recensé quelque 280 000 cas de coronavirus, dont 9 637 décès. Des responsables hospitaliers ont récemment alerté sur la saturation de certains services, les lits de réanimation étant occupés à 80 %, selon les autorités.

Le 10 avril, le chef du gouvernement Hichem Mechichi avait annoncé un assouplissement du couvre-feu à la demande du président de la République Kais Saied, quelques jours après l’avoir durci face à la propagation de l’épidémie. Le couvre-feu s’étendait alors de 22 h à 5 h.

Depuis le lancement de la campagne de vaccination à la mi-mars, 203 000 personnes ont été vaccinées dans le pays.

Avec AFP

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :