Vélingara : Me Aliou Sow DG de la SAPCO plaide pour la réfection de certains axes routiers du département

Le directeur général de la SAPCO Me Aliou Sow par ailleurs leader  politique   APR a effectué une vaste tournée le week- end dernier à travers le département de Vélingara .Objectif s’enquérir des conditions de vie et d’existence des populations surtout, celles vivant le long de la frontière avec les deux Guinées

Apres la déclaration des leaders de BBY  Vélingara sur les événements survenus dans le pays  ces derniers temps,  le directeur de la SAPCO me Sow accompagné de son staff, s’est aussitôt rendu dans certaines  localités  du département  notamment à Wassadou  , Bonconto et Linkéring  et Saré Coly Sallé pour porter la bonne parole aux populations  mais également pour recueillir les préoccupations des populations. Au cours de cette tournée  plusieurs activités ont été organisées : des forums, des réunions politiques, des rencontres avec certaines couches sociales.  Le patron de la SAPCO a saisi cette occasion pour  remettre  sur la table un certain nombre de questions liées  à l’emploi des jeunes, à l’éducation, à l’agriculture et à l’élevage. Selon lui, toutes ces questions sont en cohérence par rapport avec le programme du Chef de l’Etat (le PSE ) et le PAP2A actualisé et réactualisé . Me Aliou sow  n’a pas été insensible aux doléances des populations  « Nous avons entendu les populations du fouladou   sur leurs  doléances ;  sur le plan du réseau routier notamment le réseau frontalier.  Vous savez que le fouladou et l’une  des rares zones qui partagent trois frontières avec des pays  que sont : la Gambie, La Guinée et la Guinée Bissau et les populations ont d’énormes difficultés pour relier certains centres villes » A –t-il souligné.  Avant de poursuivre «    Je me fais le porte parole des  populations  pour que certains axes  routiers puissent être rapidement pris en charge ; notamment  la route de Ouassadou- Kabendou ,  et la route de Coullinto et l’axe  Bonconto – Linkéring » A –t-il laissé entendre

Babacar Diouf 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :